Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION (ENA)

(N.B : Informations fournies à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de www.loidici.com.
Merci de contacter l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) pour obtenir les données actualisées)

CONTACTS DE L’ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION  DE CÔTE D’IVOIRE (ENA) :

II PLATEAUX – A CÔTE DE L’ECOLE « LA PEPINIERE »

B.P : 20 ABIDJAN 20 – CÔTE D’IVOIRE

Tél. (225) 22 41 52 31

Site web : www.ena.ci

L’Ecole nationale d’Administration est l’école publique chargée de former les cadres ivoiriens.

Sauf changement, les informations actuelles sur l’ENA sont :

 

I – LES MISSIONS DE L’ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION

L’Ecole nationale d’Administration ou ENA est l’Ecole chargée de la formation des hauts cadres Ivoiriens.

Toutes les informations relatives à l’Ecole nationale d’Administration qui ne proviennent pas d’un Décret sont données à titre indicatif et n’engagent nullement la responsabilité de LOIDICI.

Il revient à chaque candidat de se procurer les informations actualisées à l’Ecole nationale d’Administration.

II – LES CONDITIONS D’ACCES A L’ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION

L’accès à l’Ecole nationale d’Administration se fait par voie de concours :

  • le concours direct ou externe. Il s’adresse à l’ensemble des candidats remplissant les conditions fixées par le Statut général de la Fonction publique,
  • le concours professionnel ou interne. Ce concours s’adresse aux fonctionnaires remplissant les conditions définies par les présentes dispositions.

III – LES CYCLES A L’ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION

L’Ecole nationale d’Administration comporte trois (3) cycles de formation en son sein :

  • le cycle supérieur,
  • le cycle moyen supérieur,
  • le cycle moyen.

Le cycle supérieur de l’Ecole nationale d’Administration est réservé aux élèves qui se destinent aux emplois de la catégorie A, grade A4, dans les spécialités suivantes :

  • Administratif, Juridique et Diplomatique,
  • Gestion Economique et Financière,

Avant toute formation spécialisée, les élèves de la section « Administration Publique » reçoivent une formation générale commune et une formation de pré-spécialisation dans les conditions prévues par le règlement intérieur.

Les élèves de la section Magistrature reçoivent une formation spécialisée dès la première année.

Le cycle moyen supérieur est réservé aux élèves qui se destinent aux emplois de la catégorie A, grade A3, dans les spécialités suivantes :

  • Administratif, Juridique et Diplomatique,
  • Gestion Economique et Financière.

Avant toute formation spécialisée, les élèves reçoivent une formation générale commune dans les conditions prévues par le règlement intérieur.

Le cycle moyen est réservé aux élèves qui se destinent aux emplois de la catégorie B, grade B3 dans les spécialités suivantes :

  • Administratif, Juridique et Diplomatique,
  • Gestion Economique et Financière.

Les élèves de ce cycle moyen reçoivent une formation spécialisée dès la première année de scolarité.

Les personnes qui veulent se présenter aux concours directs doivent remplir les conditions d’âges suivants :

  • pour le cycle supérieur dit « d’Administration publique », il est ouvert aux candidats âgés de trente huit (38) ans au plus au 1er janvier de l’année du concours et titulaires d’une maîtrise de l’enseignement supérieur ou d’un diplôme admis en équivalence,
  • pour le cycle supérieur dit « de la Magistrature», il est ouvert aux candidats qui remplissent les conditions d’âge définies par les textes régissant le Statut de la Magistrature et titulaires d’une maîtrise en Droit.

Depuis la rentrée scolaire 2008-2009, ce cycle est détaché de l’ENA et se trouve sous la tutelle du ministère de la Justice. Les nouveaux locaux de l’Ecole de Magistrature se trouvent au sein de la villa située derrière la Polyclinique des II Plateaux.

  • pour le cycle moyen supérieur, il est ouvert aux candidats âgés de trente cinq (35) ans au plus au 1er janvier de l’année du concours et titulaires d’un diplôme de fin d’Etudes du premier cycle universitaire, d’un brevet de technicien supérieur, d’un diplôme universitaire de Technologie ou d’un titre admis en équivalence,
  • pour le cycle moyen, il est ouvert aux candidats âgés de trente (30) ans au plus au 1er janvier de l’année du concours et titulaires soit du baccalauréat de l’Enseignement du Second Degré, soit de la capacité en Droit obtenue avec une moyenne suffisante pour l’inscription sans examen à la licence, soit d’un titre admis en équivalence, ainsi qu’aux candidats ayant subi avec succès l’examen spécial d’entrée à l’Université.

Tout fonctionnaire peut se présenter au concours de l’Ecole nationale d’Administration à conditions de respecter les indications suivantes :

  • pour le cycle supérieur, le fonctionnaire doit être âgé de quarante cinq (45) ans au plus au 1er janvier de l’année du concours et qui ont, à cette date, en qualité de titulaire, occupé pendant au moins trois (3) ans un emploi du grade A3,
  • pour le cycle moyen supérieur, le fonctionnaire doit être âgé de quarante (40) ans au plus au 1er janvier de l’année du concours qui ont, à cette à cette date, occupé, pendant au moins quatre (4) ans en qualité de titulaire, un emploi du grade B3,
  • pour le cycle moyen, le fonctionnaire doit être âgé de quarante (40) ans au plus au 1er janvier de l’année du concours qui ont, à cette date, occupé pendant au moins quatre (4) ans, en qualité de titulaire, un emploi du grade C3.

Tout élève de l’Ecole nationale d’Administration peut être candidat à un concours direct d’accès à la Fonction publique pendant la période de sa scolarité.

Cependant, il sera tenu de rendre au préalable, sa démission de l’Ecole.

L’Ecole Nationale d’Administration peut recevoir des élèves, à titre étranger, sur présentation de leur dossier par le Gouvernement Ivoirien après accord préalable de l’Administration dont ils relèvent dans leur pays d’origine ou d’un organisme international.

Il est exigé d’eux au moins deux (2) ans de service dans un organisme public ou parapublic pour prise en considération du dossier de candidature, soumis à l’examen d’une Commission.

Les élèves étrangers sont tenus de s’acquitter de frais de scolarité dont le montant est fixé par Arrêté conjoint du Ministre chargé de la Fonction public et du Ministre chargé de l’Economie et des Finances.

Ils bénéficient de la même formation que les élèves Ivoiriens et reçoivent les mêmes diplômes et titres, avec la mention « à titre étranger ».

Ils sont classés ex-aequo avec les élèves Ivoiriens issus du concours.

Les conditions diffèrent selon les cycles :

  • Les Concours directs ou externes
  • Ecole de Gestion Administrative et de la Diplomatie (E.G.A.D)
  • Ecole de Gestion Economique et Financière (E.G.E.F)
  • Administration générale
  • Diplomatie
  • Affaires Maritimes et Portuaires
  • Affaires Sociales
  • Impôts
  • Trésor
  • Douanes
  • Finances Générales
  • Commerce
  • Santé

CYCLE SUPERIEUR

  • 38 ans au plus
  • Toutes Maîtrises de L’Enseignement Supérieur Général ou tous diplômes admis en équivalence

CYCLE SUPERIEUR

  • 38 ans au plus
  • Toutes Maîtrises de L’Enseignement Supérieur Général ou tous diplômes admis en équivalence

MOYEN SUPERIEUR

  • 35 ans au plus
  • BAC + 2 ans
  • Ou Etre inscrit en année de licence (DEUG II / DUEL II / DUES II)
  • Ou Licence
  • Ou Diplôme Universitaire de Technologie (DUT)
  • Ou Brevet de Technicien Supérieur avec le BAC
  • Ou Brevet de Technicien (BT)
  • Ou Titre équivalent

MOYEN SUPERIEUR

  • 35 ans au plus
  • BAC + 2 ans
  • Ou Etre inscrit en année de licence (DEUG II / DUEL II / DUES II)
  • Ou Licence
  • Ou Diplôme Universitaire de Technologie (DUT)
  • Ou Brevet de Technicien Supérieur avec le BAC
  • Ou Brevet de Technicien (BT)
  • Ou Titre équivalent

CYCLE MOYEN

  • 30 ans au plus
  • BAC
  • Ou Capacité en Droit avec 12/20 de moyenne
  • Ou Attestation de succès à l’examen spécial d’entrée à l’Université
  • Ou Brevet de Technicien (BT)

CYCLE MOYEN

  • 30 ans au plus
  • BAC
  • Ou Capacité en Droit avec 12/20 de moyenne
  • Ou Attestation de succès à l’examen spécial d’entrée à l’Université
  • Ou Brevet de Technicien (BT)

Les Concours professionnels ou internes :

  • Ecole de Gestion Administrative et de la Diplomatie (E.G.A.D)
  • Ecole de Gestion Economique et Financière (E.G.E.F)
  • Administration générale
  • Diplomatie
  • Affaires Maritimes et Portuaires
  • Affaires Sociales
  • Impôts
  • Trésor
  • Douanes
  • Finances Générales
  • Commerce
  • Santé

CYCLE SUPERIEUR

  • 45 ans au plus
  • Grade A3
  • 3 ans d’expérience

CYCLE SUPERIEUR

  • 45 ans au plus
  • Grade A3
  • 3 ans d’expérience

MOYEN SUPERIEUR

  • 40 ans au plus
  • Grades B3, A1, A2
  • 3 ans d’expérience

MOYEN SUPERIEUR

  • 40 ans au plus
  • Grades B3, A1, A2
  • 3 ans d’expérience

CYCLE MOYEN

  • 40 ans au plus
  • Catégorie C
  • 4 ans d’expérience

CYCLE MOYEN

  • 40 ans au plus
  • Catégorie C
  • 4 ans d’expérience

Le nombre de places mises au concours est fixé chaque année par Arrêté du Ministre chargé de la Fonction publique avant la date prévue pour le déroulement des épreuves, compte tenu des postes programmés et budgétisés.

La préparation aux concours vise à assurer une mise à niveau et à développer chez les candidats, notamment du concours direct d’accès au cycle supérieur, les réflexes nécessaires et les aptitudes requises pour suivre la formation à l’Ecole nationale d’Administration.

La préparation aux concours est organisée à Abidjan par l’Ecole nationale d’Administration et à l’intérieur du pays par les services extérieurs compétents du ministère chargé de la Fonction Publique sous réserve d’un nombre suffisants d’auditeurs.

La préparation du concours est organisée à Abidjan à l’Ecole nationale d’Administration en liaison avec la structure en charge de la formation professionnelle et des Concours du ministère chargé de la Fonction publique.

Les candidats eu concours spéciaux sont soumis à une préparation obligatoire sanctionnée par la délivrance d’une attestation de participation.

IV – LES COURS DE PREPARATION AU CONCOURS DE L’ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION

Les pièces à fournir pour les cours de préparation au concours de l’Ecole nationale d’Administration sont :

  • une demande et une fiche d’inscription à retirer à l’Ecole Nationale d’Administration,
  • deux photos d’identité du même tirage,
  • un extrait de naissance,
  • une photocopie du diplôme sur présentation de l’original,
  • un droit d’inscription de quinze mille Francs (15 000 F) CFA.

La date d’inscription débute dans le mois de mai pour prendre fin à juin de l’année en cours.

V – LES CONCOURS D’ACCES A A L’ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION

Le concours est organisé dans le mois d’Août de l’année en cours et les frais d’inscription s’élèvent à dix mille Francs (10000 F) CFA.

Les pièces à fournir sont :

  • une demande manuscrite de candidature établie sur papier libre adressée à Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de l’Emploi et précisant l’adresse exacte du candidat (+ une photocopie),
  • une fiche de candidature,
  • un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu datant de moins de six (6) mois,
  • un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois,
  • un certificat de nationalité Ivoirienne (original + photocopie),
  • un curriculum vitae certifié sincère par le candidat. Imprimé à retirer au Bureau des Concours,
  • les diplôme ou titres exigés certifiés conformes par l’Autorité compétente (une photocopie légalisée au vu de l’original),
  • une attestation sur l’honneur par laquelle le candidat déclare ne pas être fonctionnaire ou élève fonctionnaire d’une Administration, d’un service ou Etablissement Public de l’Etat ou d’une Collectivité locale ou pour le fonctionnaire candidat à un concours direct, l’attestation de sa démission dûment approuvée par l’Autorité hiérarchique de celui-ci indiquant l’emploi, le grade, la catégorie et l’ancienneté de service,
  • pour les candidats de sexe masculin, un état signalétique des services militaires ou à défaut, pour les candidats âgés de vingt-et-un (21) ans révolus au 1er janvier de l’année du concours, un certificat de position militaire (2 photocopies au vu de l’original),
  • six (6) photos d’identité de même tirage,
  • une enveloppe avec le logo de l’Ecole nationale d’Administration à retirer au Bureau des Concours qui devra porter l’adresse exacte du candidat. Elle est timbrée à mille Francs (1 000 F) CFA (les candidats désireux de présenter plusieurs concours doivent fournir en plus de l’enveloppe du dossier principal timbrée à mille Francs (1 000 F) CFA, une autre enveloppe timbrée à cinq cent Francs (500 F) CFA cette fois pour chacun des autres dossiers),
  • un certificat de visite et de contre visite médical délivré par les médecins du Ministère de la Fonction Publique et de l’Emploi. Le coût total approximatif de la fiche de visite et les différents examens s’élèvent à quinze mille Francs (15 000 F) CFA.

Le dossier de candidature est à déposer à :

l’Ecole nationale d’Administration sise :
aux II Plateaux en face de l’Ecole la Pépinière
Tél. (225) 22 41 52 31

Le concours se déroule en deux étapes :

  • la phase d’admissibilité. L’admissibilité fait l’objet d’une délibération du jury. Le jury est autonome et délibère en toute liberté pour arrêter la liste des candidats déclarés admissibles au regard des notes et des moyennes obtenues par chaque candidat. La note 5/20 obtenue dans une matière est éliminatoire. La liste des candidats retenus est aussitôt affichée par les membres du jury et les candidats sont invités à la consulter. Les candidats admissibles sont convoqués à subir les épreuves orales d’admission définitive à l’Ecole nationale d’Administration une semaine après l’affichage du résultat d’admissibilité,
  • la phase orale. Les candidats sont soumis à l’épreuve orale dite « oral du grand jury ». Tous les candidats passent selon l’ordre alphabétique, devant le même jury. Les membres attribuent au fur et à mesure du déroulement de l’oral, des notes qui reflètent les différentes prestations des candidats.

Aussitôt après le passage du dernier candidat, quelle que soit l’heure, le jury délibère en toute liberté pour arrêter la liste des candidats déclarés définitivement admis au regard des moyennes obtenues par chaque candidat. Cette liste est immédiatement affichée par les membres du jury. Le Directeur Général de l’Ecole nationale d’Administration prend connaissance de cette liste au même moment que les candidats admis.

La liste des matières, la durée du déroulement des épreuves et les coefficients sont :

Le Cycle Supérieur : Administration Publique

LE CYCLE SUPERIEUR : ADMINISTRATION PUBLIQUE

ADMISSIBILITE

Une composition portant sur un sujet d’ordre général : Durée : 4 H – Coefficient : 5

Une note de synthèse portant sur des textes ou sur un dossier : Durée : 5 H – Coefficient : 5

Une composition portant sur un sujet de vie constitutionnelle et vie administrative : Durée : 3 H – Coefficient : 4

Une composition portant sur un sujet de Finances Publiques : Durée : 3 H – Coefficient : 4

ADMISSION

Un exposé portant sur un sujet de culture générale tiré au sort par le candidat permettant notamment d’apprécier ses connaissances, sa personnalité et ses motivations : Préparation de 20 mn – Exposé de 20 mn – Discussion de 20 mn  – Coefficient : 6

 

LE CYCLE MOYEN SUPERIEUR

ADMISSIBILITE

Une composition portant sur un sujet d’ordre général : Durée : 4 H – Coefficient : 5

Une note de synthèse portant sur des textes ou sur un dossier : Durée : 5 H – Coefficient : 5

Une composition portant sur un sujet de vie constitutionnelle et vie administrative : Durée : 3 H – Coefficient : 4

Une composition portant sur un sujet de Finances Publiques : Durée : 3 H – Coefficient : 4

ADMISSION

Un exposé portant sur un sujet de culture générale tiré au sort par le candidat permettant notamment d’apprécier ses connaissances, sa personnalité et ses motivations : Préparation de 20 mn – Exposé de 20 mn – Discussion de 20 mn – Coefficient : 6

 

LE CYCLE MOYEN

ADMISSIBILITE

Une composition portant sur un sujet d’ordre général : Durée : 4 H – Coefficient : 4

Une composition portant sur un sujet de Droit civil : Durée : 4 H – Coefficient : 4

Une composition portant sur un sujet de Droit Commercial : Durée : 3 H – Coefficient : 2

Une composition portant sur un sujet de Droit Pénal : Durée : 3 H – Coefficient : 2

 

ADMISSION

Une épreuve de conversation avec le jury portant sur un sujet d’ordre général tiré au sort par le candidat : Préparation de 30 mn – Exposé de 20 mn – Coefficient : 4

Une épreuve portant sur la Procédure Civile ou de la Procédure Pénale : Préparation de 10 mn – Exposé de 10 mn – Discussion de 15 mn – Coefficient : 2

Un exposé portant sur un sujet de culture générale tiré au sort par le candidat permettant notamment d’apprécier ses connaissances, sa personnalité et ses motivations – Préparation de 10 mn – Exposé de 10 mn.

Seuls les candidats Ivoiriens résidant à l’extérieur de la Côte d’Ivoire sont habilités à expédier leur dossier de candidature à Monsieur le Directeur de l’Ecole nationale d’Administration à la boîte postale suivante :

Ecole nationale d’Administration BP V 20 ABIDJAN (CÔTE D’IVOIRE)

Lorsque le candidat a réussi son concours de l’Ecole nationale d’Administration, il suit une formation de vingt deux (22) mois à l’Ecole nationale d’Administration. Les cours sont animés sur la base de méthodes pédagogiques dites actives qui impliquent la participation effective des élèves et l’utilisation des moyens et de supports pédagogiques appropriés.

Les élèves issus du concours direct dit « d’Administration publique » ont le statut d’élève fonctionnaire et perçoivent à ce titre un pré salaire dont le montant est fixé par Arrêté conjoint du Ministre chargé des Finances et du Ministre chargé de la Fonction publique.

Les élèves issus du concours direct de la « Magistrature » ont le statut d’auditeur de Justice et perçoivent à ce titre un traitement.

Les fonctionnaires admis à suivre un cycle de formation à l’Ecole nationale d’Administration ont la qualité de fonctionnaire élève.

Ils conservent à ce titre le traitement qu’ils percevaient précédemment.

Les candidats admis aux différents concours qui n’auront pas rejoint l’Ecole dans les quinze (15) premiers jours de la scolarité, perdent, sauf autorisation exceptionnelle accordée par le Ministre chargé de la Fonction publique et sur demande du Directeur de l’Ecole, le bénéfice de leur admission.